Les chemins de Saint Jacques au Pays Basque
Infos basque » Les chemins de Saint Jacques au Pays Basque

Les chemins de Saint Jacques au Pays Basque

Si l’évangélisation du peuple Basque fut assez tardive (l’évêché de Bayonne ne fut organisé qu’aux alentours de 1050), celle-ci à quand même eu lieu, et en grande partie grâce au pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle (Province de Galice – Espagne).
“Tous les Chemins mènent à… Saint-Jacques”
Pendant tout le moyen-âge, des milliers de pélerins venus de toute l’Europe traversent le Pays Basque qui constitue alors un des passages pour le franchissement des pyrénées afin de rejoindre ce haut-lieu du christianisme.

Trois grandes voies partaient de Vézelay, de Tours et du Puy pour arriver à Ostabat et traversaient les pyrénées à Roncevaux. Une quatrième voie partant d’Arles permettait de rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port depuis Oloron-Ste-Marie. Les 4 voies se regroupaient après le franchissement des pyrénées, à Puente-la-Reina (Espagne).
Cette “terre inhospitalière (…) peuplée de voleurs et de menteurs (…)” décrite par Aymeri Picaud dans un recueil rédigé vers 1134, s’avère être un passage délicat sur la longue route du pélerin ; un terrain difficile, des forêts peuplées d’ours et de loups, une population méfiante à l’égard des étrangers font apparaître le Pays Basque comme une terre hostile.
Pourtant, au fil des ans, comme en témoignent les nombreux édifices religieux et autres maisons d’hospitalité, le pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle a laissé une trace profonde dans l’histoire du peuple Basque et a contribué à l’ouverture du Pays sur la civilisation européenne.
Tout près d’Ostabat, à la sortie de la forêt jadis pleine de dangers, la chapelle Saint-Nicolas d’Harambelz, entourée de quelques maisons, offrait au pélerin un lieu d’hospitalité et de recueillement.

A l’intérieur, des sculptures dorées et de magnifiques peintures murales renforcent la sensation de quiétude.
Une idée de promenade
En partant d’Harambeltz, un itinéraire bien balisé, ni trop long ni trop difficile permet de rejoindre la chapelle de Soyarza, sur la hauteur.
Le panorama, somptueux, offre une vue à 360° et une table d’orientation permet de se répérer aisément.

L’église de l’Hôpital Saint-Blaise est un édifice dont la coupole est la réplique d’une coupole de la grande mosquée de Cordoue (Espagne).
Ce petit village est situé sur le chemin qui permettait aux pélerins venus d’Arles, à la hauteur d’Oloron Sainte-Marie, de rejoindre la voie qui traversait les pyrénées.

A ne pas manquer au pays basque

Défilez horizontalement

©2018 Infos Basque - Politique de confidentialité